China Standards 2035

— Sébas tien, tu as démarré ta carrière chez Amazon ? Quels secrets y as-tu appris ?

J’ai eu la chance de rejoindre Amazon en France très tôt, nous étions 80 et quand j’en suis parti, sept ans plus tard, nous étions plus de 1000 ! C’était une époque passionnante d’hyper croissance à la fois niveau business et formidable d’un point de vue humain. J’ai rencontré des personnes extrêmement brillantes qui ont beaucoup compté dans mon développement, et y participent encore aujourd’hui. Amazon, c’est le temple de l’exécution, chaque action doit avoir un impact et doit pouvoir être adaptée à grande échelle. Amazon a vraiment quelque chose de particulier : il existe une émulation permanente qui permet de remplir sa mission, souvent en dépassant les objectifs. J’attribue cette force à la qualité du recrutement, car si tu veux réussir de grands projets, il faut des talents, et si tu veux aller vite, il faut utiliser les meilleures technologies possibles. La tech te permet d’exploiter des données et de mettre de l’intelligence dans tes décisions, de ce point de vue, je dois dire que je suis déformé ! Une action doit être évaluable sinon elle n’existe pas, c’est ça le grand secret mais chut ! Si Amazon a réussi à gagner la confiance de millions de clients, c’est grâce à sa capacité à aller très en profondeur sur tous les piliers du eCommerce : la dispo, le prix, et un niveau de service très puissant.

— Tu y faisais quoi, au Retail ?

Au début j’avais en charge l’aspect merchandising et le développement du business à travers les opérations marketing, les promotions, la publicité, la génération de trafic pour recruter de nouveaux clients et développer le chiffre d’affaires de la catégorie des produits informatiques. D’un côté tu as des programmes marketing et de publicité et de l’autre des intentions et les challenges commerciaux des fournisseurs. Ton objectif ? Créer la meilleure combinaison possible entre le bon levier et les marques les plus pertinentes lors des événements majeurs, ça c’est pour la partie temps fort. Au-delà de cet aspect, tu as une dimension de test & learn pour lancer de nouvelles fonctionnalités comme de nouveaux filtres pour trouver le PC avec une configuration particulière, une dimension plus orientée projet.

Dans tous les cas, le plus important c’est l’impact que tu as sur les clients, notamment le chiffres d’affaires et le recrutement ou la rétention de clients.

Après 5 ans, j’ai ensuite été appelé pour lancer la catégorie alimentaire, nous étions une petite équipe avec un rôle précis sur les fonctions clés, les achats, la logistique, le catalogue et le marketing et l’expérience client. Ce qui est intéressant quand tu travailles sur des projets d’envergure comme celui de lancer en quelque mois plus de 40 000 références commandables, aux standards de l’expérience client Amazon, tu découvres l’importance d’avoir des règles, des équipes et des systèmes d’information pour prendre des décisions en faveur du client. “Pour accompagner le changement et générer de la performance, tu auras toujours besoin de ces 3 ingrédients que sont l’humain, l’excellence opérationnelle et la technologie.” C’est assez confortable chez Amazon, tu as souvent des règles pour beaucoup de choses. Ça te donne un cadre pour bien exécuter et pour rendre viable ce modèle à long terme. C’est simple, chez Amazon, tu dois sans cesse auditer et adapter les règles pour être pertinent et avoir de l’impact, c’est l’une des raisons qui explique le succès d’Amazon.

— Qu’as-tu tiré de ton expérience chez Amazon? C’est une entreprise qui fait autant rêver qu’elle effraie, non ?

Moi ce qui me fait peur c’est le statu quo, si personne n’innove, personne ne prend des risques, le monde ne change pas. C’est très facile aujourd’hui d’émettre beaucoup de critiques sur la situation des GAFA mais quand Amazon est arrivé en France dans les années 2000, la grande distribution n’a pas appréhendé l’ampleur du changement qui s’annonçait avec l’arrivée du eCommerce. Au fond, le besoin n’a pas changé : un client veut trouver son produit, il veut avoir confiance sur le niveau de prix pratiqué par l’enseigne et il veut un service commercial de qualité. La seule chose qui a changé c’est la méthode pour y arriver. Ce que je retiens d’Amazon, c’est que ton intuition n’est pas suffisante, il faut convaincre avec des datas et lancer des expériences pour proposer une expérience qui a de la valeur sur le long terme. C’est finalement assez
simple et rationnel. Est-ce que tu sais par exemple que toutes les 12 secondes, Amazon publie un nouveau bloc de code à travers le monde ? C’est comme ajouter de nouvelle brique sur une maison en continu. Ce qui peut te faire peur, c’est la taille de la maison qui grandit tous les jours. Vu de l’intérieur tu es concentré sur ta mission, tu n’es pas effrayé, tu as plutôt envie de bien faire et ta feuille de route est claire : améliorer sans cesse la proposition de
valeur pour tes clients.

— Tu es ensuite parti travailler à l’équipe puis chez Joone, “les couches stylées…”. Je sais que WITH ne recrute QUE des profils atypiques, tu ne fais pas exception à la règle ! Pourquoi avoir choisi de rejoindre cet acteur digital d’un nouveau genre ?

Oui, ces dernières années, au-delà d’Amazon, j’ai connu des structures et des phases de croissance différentes. Le monde des médias en pleine mutation, des startups qui veulent croître à vitesse grand V, j’ai pris le temps de suivre le bootcamp du Wagon pour consolider mes connaissances en développement WEB et puis finalement, j’ai lancé une offre de conseil opérationnelle dédiée uniquement à Amazon. Et puis j’ai rejoint WITH. J’ai croisé Branislav Peric et Olivier Philippe pendant la première vague du COVID, nous avons beaucoup échangé sur la dynamique du marché du conseil durant cette période. Aujourd’hui le défi est gigantesque pour accompagner les marques dans leur transition vers le nouveau commerce. “Nous recrutons des talents qui vont être ce que nous appelons les « dots », ou traits d’unions, dont la mission est d’injecter de nouvelles
capacités chez nos clients.” Depuis 2015, ils ont réussi à déployer un modèle qui permet répondre aux enjeux de transformation et d’accélération d’acteurs majeurs de la cosmétique, de l’alimentaire ou du luxe. WITH à une approche singulière, dans sa façon d’opérer pour le compte de ses clients avec son modèle d’in-housing. Au-delà des talents qui composent les bureaux de Paris et Madrid, c’est l’une des raisons qui m’a donné envie de rejoindre le projet de WITH.

— Tu fais quoi, concrètement, pour les marques qui travaillent avec toi ?
Je recrute et je coache une équipe d’experts internalisés et de consultants qui travaillent pour le compte de clients comme Biocodex, L’Oréal, Danone ou des marques émergentes qui cherchent à accélérer à l’international, en Europe ou aux US. “WITH à une approche singulière, dans sa façon d’opérer pour le compte de ses clients avec son modèle d’in-housing.” On démarre de l’intention de nos clients qui est souvent un objectif de part des ventes générées via les canaux eCommerce et à partir de là nous écrivons une démarche pour répondre à la problématique spécifique. Ce qui est très excitant au quotidien, c’est que chaque client à sa problématique particulière et nous devons trouver la meilleure configuration à travers 3 éléments : l’humain, les opérations et la technologie. L’humain est à la base de chacun de nos projets, c’est le vecteur du changement. Nous recrutons des talents qui vont être ce que nous appelons les « dots », ou traits d’unions, dont la mission est d’injecter de nouvelles capacités chez nos clients. Par capacité, j’entends des compétences techniques, une approche opérationnelle et un usage puissant des technologies.

— Comment la crise a changé ta façon d’accompagner les marques ?
Crise ou pas crise, pour accompagner le changement et générer de la performance, tu auras toujours besoin de ces 3 ingrédients que sont l’humain, l’excellence opérationnelle et la technologie. J’insiste sur ce point mais c’est important de rester focus sur les fondamentaux. Aujourd’hui, bien sûr il faut faire plus, plus vite, en intégrant une démarche de performance et de rentabilité. La meilleure réponse qu’on apporte c’est notre offre d’internalisation d’expertises qui permet d’accompagner les entreprises de façon agile et puissante à travers un consultant qui est dédié à 100% à la problématique d’un client.

— Merci beaucoup Sébastien.
Merci à toi William, à bientôt pour un prochain article sur une analyse plus profonde de l’évolution du eCommerce ! En attendant, je t’invite à me suivre sur Linkedin ou je partage régulièrement des nouvelles et mises à jour du secteur.